Vous trouvez e-bay trop compliqué ? Vous ne voulez pas vous lever pour aller à la brocante le dimanche matin ? Les réseaux sociaux vous offrent la solution !

Pour revendre vos objets, vous débarrasser d’un vieux meuble ou acheter une occasion en or, de nombreuses possibilités existent.

Outre les traditionnelles brocantes ou les magasins spécialisés dans l’achat de seconde main, de nombreux sites internet facilitent la vente et l’achat d’articles en tout genre : E-bay, 2ème main… ces plateformes sont bien connues.

Désormais, les réseaux sociaux rentrent dans le jeu ! De plus en plus de groupes se créent sur la toile, avec pour but de faciliter la vente et l’achat d’articles de seconde main. 

Comment ça marche ?

Au départ, il suffit simplement d’avoir un profil Facebook. Ensuite, de repérer les groupes qui peuvent vous intéresser selon votre région géographique.

Pour cela, introduisez les mots « brocante » « bonnes affaires » « seconde main » « troc » « bons plans » ainsi que votre région. Si vous habitez Namur, il est inutile de s’ajouter à « Brocante et bonnes affaires d’Anvers »…

Votre ajout au groupe accepté, vous pouvez désormais chiner en toute tranquillité. Si un article vous intéresse, il suffit de prendre contact par message privé avec la personne qui a écrit le post.

De là vous pouvez échanger vos coordonnées, afin de prendre rendez-vous avec votre vendeur et effectuer l’achat.

Et si moi aussi je veux vendre ?

Si vous avez également des articles à vendre, rien ne vous empêche de publier sur le groupe. Veillez à joindre au descriptif de l’article une photo au moins, ainsi que votre région/ville et bien sûr le prix de l’article.

On évite les arnaques

Ce genre de pratique se passe généralement dans la bonne entente, et vous permet d’échanger avec de parfaits inconnus.

Toutefois, comme les groupes sont assez « ouverts » et que tout ne peut pas être contrôlé, vous n’êtes pas à l’abri d’une arnaque. Il faut donc rester sur ses gardes.

Un bon conseil : privilégiez les rendez-vous en face à face plutôt que les envois postaux, et ne payer rien avant d’avoir vu l’article de votre choix.