Un restaurant spécialisé dans les rouleaux de printemps, un bar à soupe, un comptoir de cupcakes … Pas de doute, la tendance est au mono-produit.

Le concept

Le principe du mono-produit est simple : proposer un même produit sous toutes sortes de déclinaisons. De la boulette au pop corn, tout est possible. Cette spécificité permet de se démarquer dans la jungle de l’offre culinaire.

La cuisine mono-produit allie deux éléments primordiaux : La qualité et l’inventivité.

Spécialisé dans un produit, l’équipe met tout son savoir-faire dans la cuisine et l’invention des compositions. Un même aliment peut être totalement différent selon sa préparation, il suffit juste d’avoir l’ingéniosité nécessaire pour créer une recette originale et délicieuse.

Sur le long terme, ce sont justement ces deux caractéristiques qui feront la différence par rapport aux offres similaires.

Toutefois, le pari est risqué. En basant tout son chiffre d’affaire sur un produit en particulier, on peut vite se retrouver face à une situation inconfortable si l’attrait pour cet aliment disparaît ou que le fournisseur rencontre des problèmes d’approvisionnement.

De l’éclair en chocolat à la sardine

En France, l’idée a déjà fait un bout de chemin, et nombreux sont les établissements qui proposent différentes variantes autour d’un même produit.

Les éclairs au chocolat sont mis à l’honneur du côté de « L’éclair de Génie ». Le cheesecake se déguste sucré ou salé chez « She’s Cake », et les amateurs de tiramisu foncerons chez « We are Tiramisu ».

Si vous n’êtes pas trop pâtisserie, vous choisirez plutôt les œufs de « Oh My Coque », ou le bar à Popcorn « My crazy pop ».  Du côté viande et poisson, la volaille est l’invité d’honneur de « Solyles » ou du « Coq Rico », et la sardine superstar chez « Sard’in ».

Des noms sympathiques qui mettent en avant le produit phare du commerce. En effet, la communication et le marketing sont prépondérants dans ce genre de boutique-restaurant.

Branchés et innovants, les établissements sont généralement décorés avec goût et créativité.

Du côté de chez nous

A Bruxelles, la tendance s’est répandue. Un petit creux ? Dégustez une soupe chez « Sup », retrouvez le pistolet de votre enfance chez « Pistolet Original » ou laissez-vous tenter par une originale patate garnie chez « G Spud ».

Pour le repas, si vous êtes amateurs de boulettes, « Balls and Glory » fera votre bonheur. Vous êtes plutôt tentés par quelques rouleaux de printemps ? « Knees to Chin » en a fait sa spécialité. Et inutile de chercher autre chose, vous ne trouverez que des hamburgers à la carte du restaurant « Ellis Burger ».

Enfin, pour le dessert, on file admirer les cupcakes de « Lili Cup » ou on emporte une délicieuse tarte du comptoir des « Tartes de Françoise ».